L'innovation au CNRS en Normandie

Inventions, technologies et entreprises innovantes sortent chaque année des laboratoires. Valoriser la recherche, c’est-à-dire contribuer au transfert du savoir vers la société, est la seconde mission confiée par l’État au CNRS. Le lien étroit qu’il tisse entre ses missions de recherche et de valorisation fait du CNRS un acteur clé de l’innovation en France et dans le monde.

Innover avec le CNRS

Le CNRS a pour mission de valoriser la recherche en garantissant le transfert technologique vers les entreprises et le monde socio-économique via plusieurs dispositifs de valorisation.  

La délégation Normandie du CNRS assure un transfert technologique vers les entreprises et le monde socio-économique grâce à la mise en place de dispositifs comme les contrats de recherche avec l'industrie, la création de laboratoires communs de recherche ou encore les programmes de pré-maturation et de créations de start-ups. Les équipes de recherches sont accompagnées dans l’utilisation des différents outils de valorisation par la délégation, qui va également apporter conseils et expertises sur les modes de protection de la propriété intellectuelle lors des dépôts de brevets et des signatures de licences d’exploitation.

Les contrats de recherche avec l’industrie

Les collaborations scientifiques entre les laboratoires CNRS et les entreprises sont encadrées par des contrats. Des milliers de contrats de collaboration de recherche sont signés chaque année avec des entreprises, PME ou multinationales. Ils impliquent la réalisation conjointe d’un programme scientifique débouchant sur des livrables. Les relations étroites établies de longue date avec de grandes entreprises conduisent à la signature d’accords-cadres. Ceux-ci permettent de fluidifier et d’intensifier ces partenariats.

Avec les grands groupes, le CNRS signe aussi des accords-cadres d’une durée de 5 ans qui organisent l’ensemble des collaborations entre l’industriel et plusieurs laboratoires CNRS sur différents champs thématiques.

 

Les laboratoires communs avec les entreprises

Plus de 140 structures de recherche communes CNRS/Entreprises représentent le modèle le plus intégré de recherche partenariale entre le CNRS et les entreprises. En forte progression, elles associent autant les petites et moyennes entreprises que les grands groupes et reposent sur une gouvernance et un programme scientifique partagés à moyen et long terme. Elles revêtent plusieurs formes : laboratoire commun, unité mixte de recherche y compris à l’international, laboratoires ouverts (OpenLabs) ou encore LabComs de l’Agence nationale de la recherche (ANR) pour les PME. Les sciences de l’ingénierie et des systèmes, et la chimie sont les domaines de prédilection de ces collaborations.

Les laboratoires communs en Normandie

 

  • Laboratoire d’étude et de modélisation des microstructures pour le vieillissement des matériaux (EM2VM)

Thématique : étude et modélisation des mécanismes de vieillissement des matériaux utilisés dans les moyens de production d’électricité d’EDF.
Partenariat entre les co-tutelles du GPM (CNRS/INSA Rouen Normandie/Université de Rouen Normandie), de l’UMET (CNRS/Université des sciences et technologies de Lille/Ecole nationale supérieure de chimie de Lille) et EDF.

  • Centre d’étude du vieillissement des matériaux (CEVIMAT)

Thématique : mise à disposition d’une plateforme instrumentale pour le contrôle in situ, la caractérisation expérimentale, la compréhension et la modélisation de mécanismes de vieillissement des matériaux.
Partenariat entre les co-tutelles du GPM (CNRS/Université de Rouen Normandie/INSA Rouen Normandie) et le CRT Analyses et surfaces.

  • Centre d’expertise et de contrôle du vieillissement pour la mécatronique (CECOVIM)

Thématique : accompagnement des entreprises du secteur aéronautique, spatial de la sécurité et de la défense dans la conception de composants et leur intégration pour accroître leur fiabilité par une analyse de leur vieillissement en opérationnel.
Partenariat entre les co-tutelles du GPM (CNRS/Université de Rouen Normandie/INSA Rouen Normandie), de LOFIMS et le CEVAA.

  • Cartographie moléculaire des matrices complexes (C2MC)

Thématique : cartographies moléculaires précises des matières premières fossiles et végétales utilisées notamment dans le raffinage et la pétrochimie.
Partenariat entre les co-tutelles du COBRA (CNRS/Université de Rouen Normandie/INSA Rouen Normandie), de l’IPREM (Université de Pau) et Total Raffinage-Chimie.

  • Traitement et prévention des maladies humaines JANSSEN-CILAG/COBRA

Thématique : acquisition de méthodes de synthèse de composés chimiques originaux dans le domaine de la pharmacologie et de la parasitologie.
Partenariat entre les co-tutelles du COBRA (CNRS/INSA Rouen Normandie/Université de Rouen Normandie) et de JANSSEN-CILAG.

  • Innovation for Development in Chemistry (IDECHEM)

Thématique : développement de procédés innovants, compétitifs et à impact environnemental faible en chimie.
Partenariat entre les co-tutelles du COBRA (CNRS/INSA Rouen Normandie/Université de Rouen Normandie) et ORIL Industrie.

  • CICLOP

Thématique : conception de nouvelles sources de faisceaux d'ions focalisés, pour l'élaboration et l'analyse des semi-conducteurs.
Partenariat entre les co-tutelles du CIMAP(CNRS/Université Caen Normandie/ENSICAEN/CEA) et Orsay Physics

  • IPERS

Thématique : Optimisation des fours de pétrochimie.
Partenariat entre les co-tutelles du GPM (CNRS/Université Rouen Normandie/INSA Rouen Normandie) et Manoir Pitres

 

Les programmes de pré-maturation et de maturation

Le CNRS a mis en place une politique d’accompagnement et d’encouragement à la création d’entreprise dans les laboratoires pour un transfert efficace des technologies. Un ensemble de processus et de moyens soutiennent la pré-maturation de technologies, et permettent d'accompagner les chercheurs-créateurs dans leurs démarches, d'évaluer le potentiel de mise sur le marché d’une innovation, d'entrer au capital de l’entreprise ou favoriser des partenariats ultérieurs.

En Normandie, la délégation travaille en partenariat avec Normandie Valo pour assurer le transfert de technologie issue des laboratoires depuis la détection jusqu'au transfert.

La création de start-up

La délégation accompagne les chercheurs dans la création de start-up grâce au programme RISE. Ce programme, piloté par la filiale CNRS Innovation, a pour objectif d’accompagner les projets de start-ups ayant vocation à exploiter les technologies développées au sein des laboratoires du CNRS, de l’idée à la structuration, jusqu’à la création et les premières phases de financement. Il permet aux porteurs de profiter de l’expertise et du réseau de CNRS Innovation, et de faire émerger leur projet dans des conditions optimales, en bénéficiant d’un accompagnement amont efficace d’un an, dispensé par une équipe d’experts dédiés et de mentors pour les accompagner dans toutes leurs étapes de développement.

CNRS Normandie est membre de Normandie Incubation et à ce titre accompagne les chercheurs dans leurs projets de création de start-up. Normandie Incubation offre aux jeunes entrepreneurs un accompagnement personnalisé. Les projets innovants peuvent ainsi bénéficier des ressources et compétences humaines, physiques et organisationnelles de Normandie Incubation. Les projets en lien avec la recherche bénéficient d'une aide remboursable, sans prise de participation.

Votre point de contact local en Normandie est le service partenariat et valorisation (SPV) :

Contacter le SPV

Ecosystème de l'innovation

Depuis la détection d’un projet en laboratoire jusqu’à la mise sur le marché d’une technologie, de nombreux acteurs interviennent lors du processus d’innovation. Le CNRS joue un rôle clé dans cet écosystème, en complémentarité et en interaction avec l’ensemble des structures existantes.

Les dispositifs Carnot

Les dispositifs Carnot sont des labels d’excellence attribués par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Ils reconnaissent la recherche partenariale publique-privée et contribuent au ressourcement scientifique par un financement de la recherche fondamentale. Le CNRS, à travers plus d’une centaine de laboratoires, est engagé dans 28 des 39 instituts Carnot.

La délégation Normandie du CNRS est impliquée dans 2 de ces dispositifs Carnot :

Les pôles de compétitivité

Sous l'impulsion de l'État, les entreprises et le CNRS ont créé dans les années 2000 des pôles de compétitivité. L'objectif est de permettre la rencontre entre chercheurs et entreprises pour aboutir à la création de projets communs. Ces pôles sont chacun dédiés à une filière.

Le CNRS est membre de 3 pôles de compétitivité sur le territoire normand :