International

Le CNRS est un acteur majeur de la science internationale. Partout dans le monde, les équipes du CNRS collaborent avec les meilleurs laboratoires et chaque année, des chercheurs étrangers de haut niveau le rejoignent. La Normandie propose des dispositifs, un environnement et une richesse scientifique particulièrement propices à la recherche.

Les projets INTERREG

LABFACT

Labfact

Le projet LabFact «Transformer les laboratoires en usines » cherche à renforcer l’attractivité de la région France-Manche-Angleterre (FMA) pour les entreprises de chimie (PME) en les aidant à tirer parti des compétences disponibles au sein de ses institutions de recherche : Université de Southampton et Université du Sussex en Angleterre, Université de Rouen-Normandie, Université de Caen-Normandie, ENSICAEN et CNRS en France et son partenaire commercial Pareon Chemicals en Angleterre.

Guidé par un comité de pilotage d’industriels et d’acteurs locaux, LabFact fournira, à l’aide de technologies innovantes et propres, une plate-forme d’un millier de structures moléculaires avancées et facilement modifiables qui pourront être exploitées par les industries cosmétiques, pharmaceutiques, agrochimiques et biotechnologiques de la région FMA. Les partenaires de LabFact assureront également un appui technique trans-Manche et une formation aux PME dans les technologies émergentes (chimie en flux continu, hautes pressions,...) à travers des cours de formation professionnelle et des écoles d’été. Idéalement placé pour créer des partenariats recherche-industrie et relancer l’investissement dans la région, LabFact aidera les PME à adopter une production innovante et ajouter des produits à leur catalogue tout en respectant les règles de durabilité en accord avec les défis communs FMA et celles sur l’emploi en Recherche et Développement de l’Union Européenne.

SmartT

Image SmartT

Le projet SmartT réunit des spécialistes français et anglais pour explorer les possibilités de commercialisation de textiles et encres intelligents. Smart T développera des technologies génériques exploitables dans des secteurs variés tels que la santé, la mode, le sport, les équipements de sécurité...

L'implication auprès des PME de la zone du programme sera axée sur l'expansion de leur gamme de produits et de services innovants par le biais d'évènements, de consultations individuelles et de collaborations.

Les projets FEDER

En Normandie, les laboratoires associés au CNRS participent au programme opérationnel FEDER 2014-2020. Des projets scientifiques ont été acceptés et financés pour un montant de 2 601 365 euros par l’Union Européenne complété par un montant alloué à ce jour de 1 786 932 euros par la Région Normandie. Les thématiques de recherche portent notamment sur les matériaux pour les économies d’énergie, les matériaux durables et intelligents, les innovations en sciences et technologies médicales, la physique nucléaire et la transition énergétique.

ALYSSUMAT - CRISMAT

Le projet ALYSSUMAT a pour objectif l’étude de l’impact de la structure atomique sur les propriétés des matériaux cristallins. Ces propriétés sont liées à la structure cristalline du cœur d’un composé et/ou aux défauts associés mais également aux arrangements atomiques observés en surface. L’étude des relations entre la structure et les propriétés nécessite donc l’acquisition de deux instruments complémentaires : un microscope électronique à balayage pour l’analyse de la surface des matériaux et un diffractomètre à rayons X pour monocristal afin de sonder la structure fine de cœur.

Fiche ALYSSUMAT

API - COBRA

Porté par P. Jubault, J. Legros et T. Poisson du laboratoire COBRA (CNRS/INSA Rouen Normandie/Université de Rouen Normandie) membre du Labex SynOrg et de l’EUR XLChem, le projet API (Autonomie Pharmaceutique et Industrielle) vise à développer en Région Normandie une plate-forme technologique de synthèse d’actifs pharmaceutiques en flux continu unique en France. A moyen terme, API proposera des « usines miniatures », à la fois modulables et déployables rapidement, pour préparer différents principes pharmaceutiques en fonction des besoins locaux. API est également une occasion unique de dynamiser les entreprises françaises en augmentant leur potentiel d’innovation sur le territoire national.

Image retirée.

 

APODEV - CIMAP

Une des activités de l’équipe PM2E du CIMAP porte sur les matériaux semiconducteurs III-N (AlN, GaN, InN) et leurs alliages qui constituent une famille unique bien adaptée pour le développement de dispositifs optoélectroniques. Le projet APODEV est mené dans ce contexte, il s’appuie aussi sur le laboratoire d’excellence GANEX, et est réalisé grâce à une collaboration étroite entre les laboratoires CRHEA à Sophia Antipolis et le L2C à Montpellier.

Fiche APODEV

 

BIOCAR - LCS

L’objectif du projet BIOCAR est de développer une méthode de purification sélective de ces biocarburants pour atteindre un niveau d’oxygénés acceptable en terme de performance énergétique et d’émission gazeuse et particulaire des véhicules.

Fiche BIOCAR

 

BioénAIRgy - COBRA

Le projet BioénAIRgy met en place un pôle de recherche et d’expertise en analyse des polluants en particulier issus de la combustion des combustibles bio-sourcés. Dans ce cadre, ce projet vise à équiper les laboratoires d’équipement de suivi d’analyse des polluants.

Fiche BIOENAIRGY

 

CASTOR - CRISMAT

Le projet CASTOR, en collaboration avec l’entreprise SOLCERA, vise à produire une nouvelle génération de matériaux thermoélectriques à faible coût basés sur des composés sulfures et respectueux de l’environnement, fonctionnant à des températures moyennes (100-400°C).

Fiche CASTOR

 

CIBOX - CRISMAT

Le projet CIBOX vise à développer des cibles d’oxydes de pulvérisation cathodique, et d’ablation laser pulsé pour des applications électroniques, et de caractériser les films minces obtenus en collaboration avec la société CODEX International (TPE Normande basée à Lisieux) spécialiste des techniques du vide et de l’élaboration des couches minces.

Fiche CIBOX

 

CO2 VIRIDIS - CORIA et LOMC

Dans le cadre du projet CO2-VIRIDIS, les laboratoires CORIA eT LOMC cherchent à estimer l’impact du passage en phase plasma de CO2 sur sa valorisation basée sur l’emploi de procédés catalytiques, en particulier pour sa méthanation.

Fiche CO2-VIRIDIS

 

COST - CRISMAT

Le projet COST vise à accroître les propriétés thermoélectriques de composés sulfurés à structures cristallines complexes. Les applications dans les domaines de l’énergie solaire, de l’automobile, de l’industrie sont particulièrement visées afin de convertir les énergies thermiques perdues en électricité, pour des domaines de température allant de la température ambiante à ~ 700K. COST met particulièrement l’accent sur les phases tetraédrites Cu12Sb4S13 (minéraux naturels) et les composés ternaires Cu-Sn-S.

Fiche COST

 

DODERA - CIMAP

Le projet DODERa, porté par l’équipe MADIR, a pour but de comprendre et quantifier les phénomènes impliqués dans l’évolution de l’émission de l’hydrogène (H2), dans des polymères contaminés par des émetteurs α, dans des conditions de stockage aux temps longs et aux fortes doses. Il s’intéresse aux déchets de démantèlement des dispositifs de protection des opérateurs et des surfaces dans l’industrie électronucléaire.

Fiche DODERA

 

DRUID - LCS

Le projet DRUID vise à développer un nouveau type de spectromètre IR operando permettant d’atteindre une résolution temporelle particulièrement élevée afin de mieux comprendre les mécanismes réactionnels de dépollution catalytique.

Fiche DRUID

 

DYNAMITE - GPM

Le projet DYNAMITE, coordonné par François Vurpillot est cofinancé par le LABEX EMC3 et l’UE, via le Fond Européen de Développement Régional (FEDER). Il s’agit dans ce projet d’étudier et de comprendre les artefacts d’imagerie observés lors de l’analyse corrélée FIM/SAT des alliages du nucléaire. Pour cela un nouveau champ disciplinaire en modélisation sera abordé par le projet, la dynamique moléculaire sous contrainte intense. En particulier le modèle donnera les limites expérimentales sur notre capacité à imager en 3D les défauts induits par l’irradiation.

Fiche DYNAMITE

 

EMIRS - CIMAP

L’objectif majeur du projet EMIRS est d’identifier l’évolution des dommages sur des semi-conducteurs III-N soumis à des implantations ioniques (à faible énergie) et à des radiations cosmiques (irradiation aux ions lourds) jusqu’à de fortes fluences.

Fiche EMIRS

 

EMOPLAF - LOMC

Le projet EMoPlaF porte sur l’étude des collisions réactives jouant un rôle majeur dans la cinétique des milieux froids d’intérêt énergétique : les plasmas de bord des machines à fusion magnétique, les plasmas d’entrée atmosphérique des navettes, ceux qui assistent la combustion dans les techniques d’amélioration de la qualité de la flamme, ceux qui se forment lors des procédés de diagnostic laser ou d’implantation ionique des surfaces, ainsi que les gaz faiblement ionisés naturels. Les collisions réactives étudiées impliquent des états moléculaires super-excités, qui sont le siège de résonances spectaculaires dans la structure des sections efficaces, et dont la prise en compte est indispensable pour la production des vitesses de réaction réalistes utilisables dans les modélisations cinétiques détaillées.

Fiche EMOPLAF

 

FAST-MIR et THERMOS - CRISMAT et CIMAP

Le projet FAST-MIR et THERMOS vise à étudier des matériaux innovants utilisables dans le domaine de l’optique ou de la production d’énergie. L’étude des propriétés optiques d’une part et des propriétés thermoélectriques d’autre part sera réalisées au sein des deux laboratoires et permettra de sélectionner les matériaux les plus adaptés pour de futures applications.

Fiche FASTMIR

 

FIZIC - CIMAP

Les principaux objectifs de ce premier volet du projet pour le CIMAP sont de mener une étude spectroscopique sur des pavés de verres fluorés (partenaire LVF) dopés Praséodyme, de modéliser le laser dans les domaines spectraux rouge et vert basé sur des fibres fluorées double gaine et procéder au premier tests lasers en pompage par diode laser GaN. Le but est d’obtenir une puissance de plus de 1 w à 640 nm (rouge) et supérieure à 500 mW à 520 nm (vert).

Fiche FIZIC

 

GANTS FONCTIONNELS 4.0 - CNRT Matériaux, LCMT et LPC

Gants Multifonctions 4.0 est une collaboration entre la société Piercan, le CNRT (LCMT) et le LPC. Ce projet concerne la conception, la mise en  œuvre,  l’étude  et  la  caractérisation  de  matériaux  élastomères  fonctionnels pour des applications dans le domaine des gants de boîte à  gants.  La  fabrication  de  ce  type  de  gants  de  haute  technicité  se  base sur l’utilisation de procédés de mise en œuvre spécifiques, peu répandus, mais parfaitement maitrisés par Piercan.

Fiche Gants

 

H2CO2 - LCS et CRISMAT

H2 est devenue l’une des sources d’énergie les plus prometteuses car elle réduit les émissions de CO2, améliore la qualité de l’air, réduit les importations de combustibles fossiles et les coûts et s’applique dans tous les secteurs. Cependant, l’hydrogène a une très faible densité, son transport et son stockage sécurisé sont extrêmement difficiles et coûteux. Dans ce contexte, les transporteurs d’hydrogène organique liquide (Liquid organic hydrogen carriers, LOHC) sont hautement souhaitables comme forme de stockage chimique de l’H2.

Fiche H2CO2

 

HAITY - CORIA et GPM

Un des objectifs du projet sera le développement d’une source sub-50 fs de haute cadence fibrée opérant 1550 nm. Différents schémas de compression non-linéaires d’impulsions sub-picosecondes seront étudiés. La première approche consistera à explorer l’auto-décalage en fréquence de solitons dans des fibres à coeur solide de large aire-modale. La deuxième approche s’appuiera sur la compression non-linéaire d’impulsions dans des fibres creuses remplies de gaz.

Fiche HAITY

 

HYMN RESUM - CRISMAT

Le cofinancement FEDER alloué au projet HYMN-RESUM complète un contrat attribué par l’ANR aux laboratoires GREEN (Université de Loraine) et CRISMAT pour réaliser et tester un moteur électrique supraconducteur de conception originale, présentant une très forte puissance massique. Ce moteur est destiné à des applications duales, civiles et militaires, ce qui justifie sa sélection dans le programme ASTRID. Suivant la puissance retenue, il pourrait être employé pour des drones d’observations militaires, des applications marines, ou pour des éoliennes de fortes puissances.

Fiche HYMNRESUM

 

IFROST - GPM

L’objectif global du projet est de repousser les limites de résolution spatiale et temporelle de techniques de microscopie de photoluminescence (µPL) couplée à la Sonde Atomique Tomographique (SAT), de l’imagerie par Transformée de Fourier Dispersive et de l’Imagerie Rafale Ultrarapide. Il s’agit d’élargir les domaines d’application des techniques de suivi en temps réel récemment développées au CORIA et au GPM. Un des objectifs particuliers est le développement d’une méthode originale pour la caractérisation d’émetteurs quantiques à l’échelle nanométrique.

Fiche IFROST

 

LHOM - CIMAP et GREYC

Les laboratoires CIMAP et GREYC collaborent dans le projet LHOM pour développer des transistors pour applications en télécommunication très haute fréquence et puissance GaN (radars, satellites, voitures autonomes) à base de matériaux semi-conducteurs nitrures sous forme d’héterostructures AlGaInN/GaN.

Fiche LHOM

LUMIERE - GPM

Le projet RIN LUMIERE a pour objectif d’étudier des solutions innovantes aux technologies actuelles afin d’augmenter le rendement de conversion de modules photovoltaïques silicium. Nous proposons d’adjoindre à la cellule “classique” des couches minces à “conversion photonique” pour améliorer la conversion de lumière sur l’ensemble du spectre solaire. Ces couches seront constituées d’ions de terres-rares dispersés dans une matrice d’oxynitrure ou d’oxyde.

Fiche LUMIERE

 

MAGIC - CIMAP

Le projet MAGIC se fera au sein de  l’équipe « Atomes, Molécules et Agrégats », spécialisée dans les études des mécanismes de relaxation de systèmes moléculaires excités en phase gazeuse après interaction avec des ions. L’objectif du projet est de mieux comprendre l’évolution physico-chimique des atmosphères planétaires (e.g. Titan) et la distribution des particules dans le milieu interstellaire. L’origine des grandes espèces carbonées et des structures hétérocycliques initiales des hydrocarbures aromatique polycyclique (HAP) comprenant des atomes d’azote ou d’oxygène reste mal compris. En particulier, il existe un manque évident d’informations sur les processus induits par les ions dans les systèmes nanométriques complexes.

Fiche MAGIC

 

NORMANDIE CHEM - COBRA

Le projet Normandie Chem vise à financer des programmes de recherche, via le recrutement de jeunes chercheurs, autour de thématiques innovantes: Développement de nouveaux procédés et voies de synthèse, nouvelles réactions par C-H activation et catalyse photo-redox,nouvelles méthodologies en analyse structurale.

Fiche NORMANDIE CHEM

 

NOUMEHA - CRISMAT

L’objectif du projet « Nouveaux Matériaux pour les alvéoles de stockage des déchets HA », NOUMEHA, coordonné par  l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs (ANDRA), consiste à étudier la faisabilité du remplacement des matériaux métalliques utilisés aujourd’hui pour les surconteneurs de stockage des déchets radioactifs, au profit de matériaux céramiques, afin de limiter très fortement la production d’hydrogène lors du stockage sur de longues durées. Cependant, le scellement d’un tel système céramique demeure aujourd’hui un verrou technologique important.

Fiche NOUMEHA

 

OxyChalcoThermo - CRISMAT

Dans ce projet, les expériences se focaliseront sur la famille des ruthénates. Dans ces oxydes de ruthénium, le pouvoir thermoélectrique S présente un comportement remarquable avec une forte dépendance en température, à basse température, associée au comportement métallique de ces matériaux, et une valeur presque constante à haute température due à la présence de Ru3+ / Ru4+ ou Ru4+ / Ru5+. Selon la structure cristallographique, le magnétisme peut être fortement modifié, d’un comportement de type paramagnétisme de Pauli vers un ordre à longue portée ferromagnétique ou antiferromagnétique. Le but de ce projet est de mieux comprendre ces deux types de dépendance de S en température en fonction de la valence du ruthénium et du magnétisme. La conductivité thermique sera également mesurée, afin d’étudier le couplage entre spins et phonons. Les expériences pourront être menées au sein du laboratoire CRISMAT à la fois à basse température (jusqu’à 9T) et haute température. Le projet bénéficiera en outre de toute l’expertise du laboratoire pour la caractérisation structurale de ces différents matériaux.

Fiche OXYCHALCOTHERMO

 

PLDSurf - CRISMAT et CIMAP

Le projet PLDsurf est dédié à la synthèse de couches minces du nouveau conducteur transparent SrVO3 sur large surface. Sans la présence de l’élément Indium, mais avec des propriétés fonctionnelles comparables au matériau standard, l’oxyde d’indium-étain, ce nouveau conducteur transparent à base de vanadium permet de réduire les coûts de fabrication d’une large gamme de dispositifs technologiques comme les écrans plats, les LEDs ou encore les cellules photovoltaïques.

Fiche-PLDSurf

 

PMRT - LPC

Le Groupe Applications Médicales et Industrielles (GrAMI) du  LPC mène des recherches dans les domaines de la mesure de sections efficaces pour la hadronthérapie, la dosimétrie des rayonnements ionisants et l’étude des effets cliniques des traitements utilisant ces rayonnements ionisants (projet de Plateforme de Modélisation en RadioThérapie, PMRT). La PMRT a pour objet de recueillir de façon exhaustive les traitements appliqués (radiothérapie externe par rayons X, protons et plus tard hadrons) et les résultats cliniques de ces traitements, de façon à développer des modèles de contrôle tumoral et surtout d’induction d’effets secondaires. L’objectif ultime est de produire, pour un nouveau patient, un tableau de bord complet, à destination du radiothérapeute oncologue, des prédictions (ainsi que de leur incertitude) concernant le patient, sachant son dossier clinique et le ou les traitements envisagés.

Fiche PMRT

 

POLARIS - GPM

L’équipe ERAFEN (Aspects fondamentaux des transformations de phases à l’échelle nanométrique) du GPM s’est spécialisée dans la modélisation et la simulation des transitions de phase dans les matériaux, notamment par le biais d’approches de Quasi-Particules et souhaite étendre ses compétences au domaine du Machine Learning par le biais du projet POLARIS. Elle bénéficiera du recrutement d’un chercheur  ou d’une chercheuse pour développer ce projet, qui représentera la première étape de l’introduction du Machine Learning (ML) comme approche de choix pour l’optimisation des méthodes de calcul et de post-traitement utilisées par tout le laboratoire.

Fiche POLARIS

 

RECYLION - GPM

Le projet RECYLION a pour but de développer un procédé durable de recyclage des éléments valorisables contenus dans ces batteries (cobalt, nickel, lithium, manganèse…). Le procédé a pour but d’éviter au maximum leur démontage, et il ne nécessite aucune solution acide, contrairement aux procédés classiques. Le projet consiste à déterminer les paramètres expérimentaux pertinents du procédé, afin de séparer au mieux les éléments chimiques contenus dans ces batteries.

Fiche RECYLION

 

RESPI'NB - ISTCT et Normandy Biotech

Les laboratoires ISTCT et Normandy Biotech s’associent dans un projet de preuve de concept d’une stratégie de thérapie cellulaire combinée à des microsupports dans un contexte de lésions pulmonaires.

Fiche RESPIRNB

 

SO SIRIUS - GANIL

Le projet SIRIUS, coordonné par le Dr Julien Piot, a pour objectif d’augmenter la sensibilité des mesures de décroissance radioactives pour l’étude des noyaux superlourds. Le caractère novateur du projet se situe dans l’implantation de ce détecteur au plan focal du séparateur-spectromètre S3 sur SPIRAL2. Les intensités de faisceaux délivrées par l’accélérateur linéaire de SPIRAL2 et l’efficacité de S3 pour transmettre les noyaux radioactifs produits augmentent d’un facteur 10 à 100 les capacités de détection actuelles tout en permettant une meilleure sélectivité. Ces caractéristiques uniques font de la combinaison de S3 et SIRIUS un instrument particulièrement adapté à l’étude détaillée des noyaux superlourds.

Fiche SO SIRIUS

 

SPECTROMETRIE ET DOSIMETRIE - LPC

Le LPC CAEN a réalisé un prototype de dosimètre actif pour les photons 1-2. Le laboratoire souhaite poursuivre son travail de spectrométrie et dosimétrie sur la gamme d’énergie de photons la plus couramment rencontrée de 10keV à 2MeV. La finalité et les résultats visés sont la validation d’une procédure de calibration et la réalisation d’un prototype permettant d’obtenir à l’aide d’un seul détecteur la dose peau, la dose en profondeur et la dose cristallin. Ces différentes doses font l’objet de normes et doivent être déterminées par tous les utilisateurs de rayonnement ionisants. Le projet FEDER «spectrométrie et dosimétrie» va permettre au LPCCAEN de se doter des outils indispensables pour réaliser ce programme au niveau source de rayonnement, spectrométrie du «terme source» et dosimètres de référence.

Fiche SPECTRO-DOSI

 

VAVIDEN - CORIA

Le projet fait partie de l’Axe ‘Combustion propre’ du Laboratoire d’Excellence EMC3, et concerne la problématique ‘Phénomènes de mélange’. Le but du projet est de combiner une approche fondamentale -théorique et numérique-, afin d’appréhender la façon dont le mélange de deux substances avec propriétés physico-chimiques différentes (par exemple, combustible et oxydant) se fait au cours du temps. Du point de vue pratique, il s’agira de prédire, en fonction des deux substances, et des vitesses avec lesquelles elles se rencontrent, le temps nécessaire au mélange complet. Des applications immédiates concernent la combustion, mais également le génie des procédés, la prédiction de la pollution atmosphérique, etc...

Fiche VAVIDEN

 

ZEOXY - ISTCT et LCS

L’objectif de cette étude est de mettre au point des stratégies thérapeutiques innovantes de vectorisation visant à diminuer l’hypoxie dans le cadre des GB. Nous proposons ainsi d’utiliser des nanovecteurs de thérapies gazeuses pour réoxygéner les GB et à termes augmenter l’efficacité des traitements conventionnels des GBM.

Fiche ZEOXY

 

Les projets H2020

ACTPHAST 4.0 - CNRT Matériaux

ACTPHAST 4.0 est un centre d’innovation multi-services visant à aider les PME européennes à tirer parti de la capacité d’innovation qu’offrent les technologies photoniques pour les applications industrielles du futur. ACTPHAST 4.0 offre une solution tout-en-un de soutien aux entreprises européennes pour l’innovation en photonique en leur fournissant un accès direct à l’expertise et aux technologies d’instituts de recherche leaders européens de la photonique ; le but étant de développer leur potentiel commercial en applications photoniques. Au travers d’ACTPHAST 4.0, 200 des meilleurs experts de 24 instituts de recherche partenaires fournissent un spectre complet de plateformes technologiques, allant de la conception de composants fibrés et micro-optiques, au design et prototypage de systèmes complets.

Fiche ACTPHAST

ACTPHAST 4.R - CNRT Matériaux-CRISMAT

ACTPHAST 4R est un centre d’accès et de soutien à la technologie photonique, à destination des chercheurs européens, visant à les aider à combler l’écart entre la recherche fondamentale (TRL1-2) et la recherche appliquée (jusqu’à TRL4-5). ACTPHAST 4R vise à soutenir en particulier les chercheurs œuvrant dans des domaines non photoniques, mais pour qui la photonique avancée pourrait être une technologie clé permettant la réalisation de nouvelles applications et produits, en leur fournissant des solutions orientées et/ou en leur offrant le déploiement direct des technologies photoniques de pointe existantes.

Fiche ACTPHAST 4R

 

BYAXON - GREYC

Le projet vise le développement d’une nouvelle génération d’interfaces neuronales qui incluent des capteurs magnétiques et des nanoélectrodes basés sur des matériaux permettant une grande sensibilité et la biocompatibilité. Il constitue une étape vers la réalisation d’un implant artificiel actif contournant localement les lésions de la moelle épinière et qui pourrait rétablir certaines fonctions chez les patients blessés, telles que la perception sensorielle.

Fiche BYAXON

CoEC - CORIA

Ce projet de Centre d’excellence en combustion, qui rassemble des laboratoires de recherche sur la combustion à travers l’Europe, est une contribution de la communauté du calcul haute performance en combustion à une réduction à long terme des émissions de gaz à effet de serre de l’UE conformément à l’accord de Paris. Cette contribution a aussi pour but de renforcer le leadership de l’UE dans le développement de technologies avancées de puissance et de propulsion grâce à l’utilisation du calcul exaflopique. Ce centre d’excellence propose un effort coordonné de recherche et d’innovation pour rendre les solutions à faible et à zéro carbone viables économiquement et pour développer de nouvelles solutions qui ne sont pas encore arrivées à maturité technologique (TRL). CoEC intègre la gestion des mégadonnées et du calcul intensif à grande échelle afin d’exploiter les capacités exceptionnelles des systèmes exascale à venir.

Fiche CoEC

 

FALAH - IDEES

Le projet FALAH est un projet Marie Sklodowska Curie (Action RISE) multidisciplinaire, qui se concentre sur les pratiques agricoles et alimentaires familiales, au sein des différentes îles du Pacifique et de leurs interactions directes ou indirectes avec l’environnement, la santé et la nutrition.
Le but final est de promouvoir et revitaliser l’agriculture traditionnelle, afin d’améliorer la santé des populations du Pacifique et enfin d’assurer la sécurité alimentaire, dans un contexte de transformations économiques et sociales rapides et de changement climatique, dont les effets sont particulièrement nocifs pour les îles du Pacifique.

Fiche FALAH

 

FARCATCH - COBRA

Le domaine de la chimie organique a été complètement refaçonné par les avancées réalisées dans le domaine de la fonctionnalisation de liaisons C-H par les métaux de transition. Toutefois, des limitations persistent encore dans les approches qui ont été proposées en terme de réactivité et de sélectivité.
Dans le cadre du projet FarCatCH, les recherches de Tatiana Besset, portent sur la fonctionnalisation sélective de liaisons C-H dans des positions jusqu’alors inaccessibles via une catalyse par les métaux de transition. A l’image d’un couteau suisse, un panel d’outils sera développé permettant de changer considérablement la manière dont les molécules seront synthétisées. Ces technologies originales offriront de nouvelles voies synthétiques pour accéder à des molécules soufrées et fluorées inédites, composés d’intérêt pour les industries pharmaceutiques et agrochimiques notamment.

Fiche-FARCATCH

 

GEMMA - GPM

Le principal objectif du projet GEMMA est d’amener à la maturité technologique les matériaux retenus pour les structures de cœurs des prototypes des réacteurs de 4ème génération européens (ASTRID, MYRRHA, ALFRED, ALLEGRO).

Fiche GEMMA

LISA - GANIL

Le projet LISA formera par la recherche la prochaine génération de scientifiques en physique atomique, nucléaire et laser, afin d’accroître la compréhension des propriétés atomiques et nucléaires des éléments chimiques connus sous le nom d’actinides.  Alors que ce travail de recherche est un prérequis essentiel pour révéler la structure des éléments super lourds de la fin du tableau de Mendeleïev, l’intérêt de cette activité s’étend bien au-delà des domaines de la physique fondamentale atomique et nucléaire. La connaissance approfondie des propriétés nucléaires d’un isotope donné et des propriétés atomiques de son élément chimique est cruciale pour comprendre leur production, identification et manipulation et ainsi concevoir l’utilisation pratique des actinides dans les domaines tels que la physique médicale, les applications nucléaires et la surveillance environnementale.

Fiche LISA

 

M4F - GPM

L’objectif principal du projet M4F est de réunir les communautés de matériaux de fusion et de fission travaillant sur la prévision des dommages d’irradiation induits par la microstructure et les mécanismes de déformation des aciers ferritiques/martensitiques irradiés.
Le projet M4F est un projet multidisciplinaire où la modélisation et les expériences à différentes échelles seront intégrées afin de favoriser la compréhension des phénomènes complexes associés aux dommages causés par l’irradiation, et de tenter de réduire l’écart entre les activités en science des matériaux telles que modèles et expériences, et les entrées nécessaires aux codes de conception.

Fiche M4F

 

 

MOF4AIR - LCS

La production d’électricité et les industries utilisant des sources primaires d’énergie fossiles ont une grande place dans l’émission d’anidride carbonique. Pour se tourner vers une économie sobre en émission carbone, des solutions de capture de gaz carbonique ayant un faible coût doivent être développées, testées et déployées : les solutions actuelles ne fournissent pas de performances suffisantes. Les procédés d’adsorption sont des alternatives prometteuses pour la capture de CO2 des centrales énergétiques et d’autres industries fortement émettrices, comme la cimenterie, l’aciérie et la pétrochimie.
Le projet MOF4AIR vise à accélérer l’adoption de technologies efficaces de capture et de stockage de carbone, en prodiguant une solution fiable à un niveau de TRL6, répondant aux besoins des utilisateurs, notamment en réduisant la pénalité énergétique de plus de 10%.

Fiche MOF4AIR

 

 

MYRTE - LPC Caen

Le consortium MYRTE regroupe 27 organisations européennes, dont des universités, des instituts de recherche ou encore des industriels.L’objectif du projet MYRTE est de poursuivre les recherches en support au développement de l’installation de recherche MYRRHA (Multi-Purpose Hybrid Research Reactor for High-Tech Applications) qui vise à démontrer la faisabilité de la transmutation des déchets nucléaires de haute activité à l’échelle industrielle. MYRRHA étant une grande installation d’irradiation polyvalente, la démonstration de la transmutation sera combinée à la production de radio-isotopes et à la capacité d’effectuer des essais de matériaux pour des applications de fission nucléaire et de fusion.  Des études numériques et des installations expérimentales sont définies pour atteindre cet objectif.

Fiche MYRTE

NanED - CRISMAT

La diffraction des électrons pour la cristallographie structurale a connu une croissance considérable après le développement de
protocoles dédiés à l’acquisition et à l’analyse des données, au point d’être citée dans la revue Science comme l’une des principales
percées scientifiques de l’année 2018. La diffraction des électrons dite « 3D » (3D ED) est une nouvelle méthode pour la détermination
de la structure atomique de composés inorganiques, organiques et macromoléculaires lorsque la taille des cristaux est de l’ordre de
quelques dizaines de nanomètre. Dans de nombreux cas, des composés de grande valeur commerciale ou ayant des applications
médicales, ne sont disponibles que sous forme de nanocristaux dont la structure atomique restait jusqu’alors difficilement accessible.
L’approche 3D ED est un nouvel outil qui permet de révéler la nature de tous ces matériaux nanocristallins et apporte de nouvelles
connaissances dans différents domaines scientifiques, de la science des matériaux à la physique de la diffraction, de l’ingénierie des
instruments à la production chimique et à la pharmacologie.

Fiche NanED

 

PIONEER - LCS

L’objectif principal du projet est la formation d’une nouvelle génération d’experts en matière de valorisation du CO2 utilisant des processus couplés catalytiques au plasma. L’intensification du plasma dans les processus de valorisation du CO2, tels que l’hydrogénation du CO2 et le reformage à sec du méthane, peut grandement contribuer à la stabilisation de la concentration de CO2 dans notre atmosphère grâce à la production de carburants synthétiques qui participeront à des cycles globaux d’émission nulle ou quasi nulle. Cette utilisation alternative de carburants à base de carbone jouera un rôle important dans notre transition vers un avenir 100% renouvelable.

Fiche PIONEER

 

RADIATE - CIMAP

La science et les technologies sur les faisceaux d’ions sont en constante évolution, afin de répondre aux besoins des défis scientifiques et sociétaux actuels. Les partenaires du projet souhaitent mettre en commun leurs activités de recherche pour réaliser des avancées et développer des réseaux/matériels aussi bien que des logiciels, que ce soit pour les sources d’ions et faisceaux, les détecteurs et l’électronique et du traitement de logiciels et de données.

Fiche RADIATE

 

SANDA - LPC

Le projet comprendra des mesures expérimentales de données de qualité nouvelles ou améliorées, l’évaluation, la validation et la diffusion des données afin de produire des bibliothèques pouvant être utilisées par les autorités de sûreté, les instituts de recherche, l’industrie de l’énergie nucléaire, les organismes de santé, d’autres applications non énergétiques et la société européenne en général.
Le projet comprendra également, dans une moindre mesure, un soutien au développement des détecteurs, aux installations et à la fabrication d’échantillons afin de préparer des mesures et des validations importantes qui ne sont pas possibles dans le cadre temporel de la présente proposition mais qui seront nécessaires dans un avenir proche pour une utilisation sûre et efficace des technologies nucléaires.

Fiche SANDA

SOLSA - CRISMAT

L’objectif de ce projet est de développer un système expert pour le forage rapide, l’identification et la quantification de phases et la quantification élémentaire de carottes minières, sur site et avec une résolution d’échantillonnage inégalée à l’heure actuelle.

Fiche SOLSA

 

STREAM - CORIA

Le projet STREAM est dédié à l'amélioration des performances de la nouvelle génération d'échangeurs de chaleur, en tirant parti de la fabrication additive, de l'optimisation topologique et des simulations haute-fidélité. Le laboratoire CORIA dispose d'une expertise reconnue dans le domaine de la dynamique des fluides numérique (CFD) et développe notamment YALES2 (www.coria-cfd.fr), un code de simulation à faible nombre de Mach qui vise à modéliser des écoulements turbulents avec des maillages de grande taille sur des super-ordinateurs massivement parallèles. L'une des nouveautés du projet STREAM réside dans le processus de génération de maillages avec rugosité résolue et leur utilisation pour la simulation LES à haute-fidélité.

Fiche STREAM